logo


De la drôle de guerre à l'Etat français

L'ETAT  FRANÇAIS.



     La France est désormais divisée en deux zones: la ZO, zone occupée par le vainqueur et la ZNO, zone libre avec Vichy pour capitale. Le 10 juillet Pétain présente aux parlementaire réunis à Vichy une nouvelle constitution - qui ne sera jamais ratifiée par le peuple . Elle donne au chef de l'Etat un pouvoir législatif et exécutif absolu. Elle est approuvée à une grande majorité de parlementaires. Les symboles républicains Liberté-Egalité-Fraternité disparaissent. Ils sont remplacés par Travail-Famille-Patrie. La République est morte. Elle est remplacée par l'ETAT FRANÇAIS.
     Les mesures autoritaires se succèdent : révocation de maires, exclusion du corps social des étrangers, des communistes, des francs-maçons, des juifs. Réunions, cortèges, défilés sont interdits. La censure postale, les interceptions téléphoniques et télégraphiques sont instaurées. La presse et la radio,  qui sont aux ordres, deviennent des moyens efficaces de propagande gouvernementale. Le culte du maréchal n'a plus de limite. Les anciens combattants sont enrôlés dans la Légion des combattants. Puis, en 1943, est créée la Milice, force auxiliaire active des services allemands pour l'arrestation, les interrogatoires, la torture, la déportation des résistants.