logo


De la drôle de guerre à l'Etat français

Extraits du chapitre 1 de la revue du Service éducatif des Archives Départementales des Alpes-de-Haute-Provence intitulé : Les Basses-Alpes dans la drôle de guerre et l'Armistice


     "En même temps que la guerre la dissolution du Parti communiste et la répression de ses militants, suite au pacte germano-soviétique, commencent. Elles s'accompagnent dans notre département d'une violente campagne anti-communiste et anti-soviétique que la presse relaie avec une véritable hystérie sécuritaire... La presse communiste est interdite, les élus du P.C. sont suspendus.
Dans cette atmosphère de dégradation morale et de fausse vraie guerre la surveillance des militants et syndicalistes se renforce et les internements administratifs ou les affectations des mobilisés "douteux" dans des compagnies disciplinaires se multiplient...
    Sur le plan politique et militaire depuis le 20 mars et la démission d'Edouard Daladier, Paul Reynaud natif de la vallée de l'Ubaye dirige le pays en guerre. Il introduit aux affaires Pétain et Weygand et, devant le désastre militaire, en désaccord avec la plupart de ses ministres sur sa volonté de poursuivre le combat, il démissionne le 16 juin 1940. Pétain lui succède..."

Repères


FRANCE :

1940
*  8 avril  - décret du ministre Sérol (socialiste) prévoyant la peine de mort pour menées communistes
*   9   "    - l'armée allemande envahit le Danemark . "la drôle de guerre" est finie"
* 10 mai  - offensive allemande en Belgique et Pays-Bas. Exode des civils
* 13   "    - Pétain est nommé vice-président du Conseil
* 14   "    - rupture du front français à Sedan
*   8 juin  - De Gaulle est nommé Sous-secrétaire d'Etat à la Guerre
* 10   "    - l'Italie déclare la guerre à la France et à la Grande-Bretagne
* 14   "    - leS Allemands entrent dans Paris
* 16   "    - depuis Bordeaux le gouvernement Reynaud démissionne. Pétain forme un nouveau gouvernement.

BASSES-ALPES :

 1939 - octobre - réquisition des chevaux et mulets
                         - la Défense passive s'organise
 1940 - février  - la carte d'alimentation est instaurée
                        - des élus communistes sont déchus
                        - de nombreux camps d'internement sont installés (voir chapitre précédent)